Return to site

   Pensées limitantes, stress.. Comment s'en libérer?

 

L’être humain a cette formidable capacité de penser qui lui permet de créer, de désirer, d’organiser... Mais bien souvent nous nous perdons dans ce mental, et vivons notre vie à travers des représentations, des jugements puisque le propre de la pensée est de caractériser.

Pour s’adapter à notre environnement, pour être aimé, pour se sentir en sécurité nous avons créé des pensées qui deviennent des schémas qui nous limitent, nous empêchent d’être pleinement nous même. Ainsi, consciemment ou non, nous finissons par vivre avec nos peurs, comme si nous enfilions un costume un peu trop petit et nous réduisons notre potentiel.

Pour le corps c’est un signal de stress. Le stress est une réponse physiologique à la perception d’un danger : si nous sommes attaqués, notre corps se prépare à l’action et répartit l’énergie de façon à faciliter la réponse à la situation (il déclenche le système nerveux dit orthosympathique) : La respiration devient courte, le rythme cardiaque et la pression artérielle augmentent, les mouvements intestinaux ralentissent, le foie libère davantage de glucose..

Face à un danger réel, nous pouvons réagir: alors le stress est libéré et la tranquillité revient. Mais dans le cas de pensées incessantes, et de représentations parfois inconscientes, ce stress perdure et s’installe, devenant ainsi le terreau pour la maladie et de nouvelles émotions négatives. 

Alors pour sortir du cercle vicieux, il est d'abord nécessaire de prendre conscience de notre état général et d'écouter notre corps et nos émotions. Ensuite, il est important d'apprendre à se détendre, à revenir en système parasympathique. Le sport et toutes les activités qui nous font du bien et nous amènent dans le moment présent vont permettre d'évacuer temporairement ce stress. Mais sans la conscience, sans y mettre une intention, les inquiétudes, les limites, les freins reviendront rapidement. Les techniques de relaxation, de méditation, de visualisation permettent d'apprendre consciemment et volontairement à calmer le mental et chasser ses préoccupations. 

Peu à peu, lorsque le corps se détend et que l'on sait apprendre à calmer les pensées, on se rend compte que notre point de vue change. En sophrologie, on apprend à recréer des sensations positives dans son corps, car un ressenti positif amène une pensée positive. Peu à peu, ce sont tous nos schémas de pensée qui se rompent, notre conscience qui se libère et nous permet de vivre chaque situation avec tout notre potentiel présent. 

Alors, respirez ! Détendez vous ! Pensez positif ! Et bien sur, si la situation ne vous convient toujours pas, vous aurez les moyens d'en changer ..

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK